Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

30 Août : 1° communion

"Pourquoi on fait des 1° communion ? c'est pas le moment, c'est pas la date !" disait une personne revenant de vacances.

"Pourquoi on fait des 1° communions ? c'est pas le moment, c'est pas la date !" disait une personne revenant de vacances. Elle ne savait pas que les enfants en avaient envie depuis longtemps, et qu'ils s'y sont préparés sérieusement .

D'ailleurs ce sont des habitués de la messe, allant dans tous les clochers pour servir la messe ou la vivre. L'un d'eux a vécu le triduum pascal entièrement, et le matin de Pâques, il a réveillé ses parents en disant: "c'est Pâques aujourd'hui, le moment le plus important de l'année ! " pour aller de nouveau à la messe qui avait lieu à 7kms de chez lui !

   DSC_0013 DSC_0013   

Le 5° Dimanche, c’est la fête. Pas uniquement parce que la messe, la seule dans la paroisse ce dimanche là, est retardée d’une demi-heure et qu’on peut mettre son réveil une demi-heure plus tard.
Mais on sait qu’il va se passer quelque chose… pas forcément quoi avant, mais c’est souvent une bonne surprise.
 
Les personnes qui l’avaient préparé ont lu les textes et on vu un lien : « être pratiquant, quelle pratique ? » Chacun pouvait donc venir à la messe avec un symbole du mot « communion ».
 
Le chant d’entrée est pris, en entier, pour laisser les retardataires arriver. Les servants déjà installés vont porter les feuilles de chants aux personnes qui l’ont oublié, mais aussi montrer où il reste de la place. Le tapis est mis pour les plus jeunes.
 
Mais sitôt le chant, alors que tous s’apprêtent à faire le signe de croix, il nous est proposé de nous mettre par petits groupes de 4-5 et de se partager les réponses aux questions : « pour quoi, pour qui je viens à la messe ? qu’est-ce que je recherche ? »
Des cœurs super bien décorés sont distribués et ceux qui le veulent mettent une réponse. Il y a tellement de personnes que nous n’avons pas assez de cœurs ! C’est pas grave , c’est le partage qui compte.

Puis ceux qui le veulent viennent apporter le cœur du groupe, en le lisant parfois.

 

Pour se ressourcer. Pour prier, assister à la communion. Pour écouter les lectures et l’homélie pour me remettre en question et en essayant de mettre en pratique ce que j’ai reçu. Pour rencontrer Dieu et en particulier aujourd’hui être témoins pour les enfants qui vont communier pour la première fois.

 

Le Seigneur nous appelle. Une force incroyable nous pousse à nous lever sans rechigner. Impossible de résister. C’est un plaisir d’aller écouter la parole de Dieu pour ensuite aller la semer.

Nous avons besoin de vivre la messe comme nous avons besoin de manger du bon pain chaque jour. La vie est un combat de tous les jours où nous nous raccrochons à ce Dieu d’amour pour toujours être debout.

 

(les autres écrits sur les coeurs seront mis en ligne !)

 

Puis ce sont les enfants qui s'expriment et disent pourquoi ils veulent communier. c'est assez impressionnant comme maturité et comme fraicheur ! Surtout quand on sait que la plupart viennent de finir leur première année de caté!

IMG_7913 IMG_7913  

J’ai eu envie de communier pour savoir encore plus de choses sur Jésus, pour être son ami et être plus près de lui.C’est aussi parce que je voyais d’autres enfants communier, ma sœur, mon frère, des copains. 

Martin

 
En communiant au corps du Christ, je vais me sentir davantage en contact avec Jésus. Il me donne tout ce qu’il est et moi aussi, je lui donne tout ce que je suis.
Jean-Benoit.
 
Je suis chrétienne, non pas parce que j'en ai envie, mais parce que Dieu m'a ouvert les yeux. J'ai fait ma petite communion pour être encore plus près de Dieu et pour mieux le connaître.
 Léa
 
16 jours avant ma communion, j’ai été à Lourdes avec mes parents et ma sœur. J’ai adoré toucher l’endroit où il y avait eu un miracle. En même temps j’ai souhaité mon vœu le plus cher, et je me suis rapproché de Dieu. J’ai aimé quand on a dit pourquoi on a envie d’aller à la messe et pourquoi j’ai envie de faire ma communion. Je voudrais toujours communier.
Audrey
  
Je veux faire ma première communion aujourd’hui, avec vous !
Car je veux apprendre plus de la vie de Jésus !
Je veux que Jésus soit dans mon cœur dans tout ce que je fais !
En faisant ma première communion, je veux penser plus à Jésus !
Antoine
 
Je veux faire ma première communion pour pouvoir communier chaque dimanche et mieux connaître Dieu.
J’apprends déjà beaucoup de choses sur lui au caté, à la messe et aux scouts, mais si je ne communie pas, il me manquera toujours un petit quelque chose : connaître Dieu de l’intérieur de mon corps et de mon cœur.
Je me sens prête même si on n’est jamais vraiment prêt à communier, car on a toujours des choses à découvrir sur Dieu. Mais justement, communier ça aide à découvrir Dieu.
Jeanne

 DSC_0010 DSC_0010  

 

La messe commence alors avec le signe de croix, il est 10h30 mais il y a de grands sourires, et parfois des visages de parents ou de grands parents impressionnés.

Les parents ont pris la responsabilités des lectures.

Des cousines se sont associées pour animer avec l'organiste habituel.

Le "Groupe d'animation par le chant" qui a accepté de changer ce qu'elle avait répété pour que le choix des enfants soit respecté entraine tout e monde mais est vite dépassé par l'assemblée qui chante de tout son coeur... Ce qui fait parfois une polyphonie sympathique.

Les habitués ont bien vite montré aux plus jeunes le tapis de jeux et d'activités et même là on y trouve une certaine communion, où peu à peu les enfants jouent ensemble, sans se connaître au début de la messe.

 

L'homélie courte vient rappeler simplement qu'on ne vient pas à la messe par rite, mais pour devenir messe; et que le but n'est pas de dire la messe, mais de la vivre, de devenir messe... eucharistie.

DSC_0026 DSC_0026  

La prière universelle se fait en actes ; chacun ramène en belle procession ce qui symbolise le mot "communion" pour lui: des clefs de maison, des photos, une statue de Marie, des cartes reçues pendant les vacances, des prières...

Puis ce sont les enfants qui amènent en procession le pain et le vin de la messe.

C'est la messe "comme d'habitude", simple et vraie.

 

Au moment de la communion, les enfants sont impressionnés et vivent cela dans le silence et le recueillement.

on sent qu'ils sont heureux de ne plus à avoir à croiser les bras et à recevoir Jésus "dans leur corps et dans leur coeur pour mieux le donner aux autres" , ou : "je savais qu'en venant à la messe je m'approchais de Jésus, mais là en communiont Jésus sera encore plus proche de moi." (mots dit lors des préparations)

 

Les annonces sont aussi le moment de retrouver les pélerins de Lourdes; chacun dit un petit témoignage (qui sera mis en ligne dès que possible, promis!)

 

La célébration se termine, comme chaque 5° dimanche par le partage du verre de l'amitié...

Plusieurs personnes viennent dire leur joie aux uns et aux autres!

Une jeune maman vient témoigner : "C'est fou ! on sent qu'il y a vraiment une communauté et une vie! c'est simplDSC_0011 DSC_0011  e et beau !plus de 30 personnes ont pris la parole sans que le recueillement ne soit altéré. On sent Dieu. C'est bien d'avoir dit que ce n'est pas par obligation extérieure qu'on vient à la messe; nous dans la paroisse, il y a cette carte de présence avec l'obligation de pointer; on ne voit que le prêtre, d'ailleurs, mon fils au caté l'a dit: "monsieur l'abbé, pourquoi à la messe, on ne voit que vous ?" Ici, on a vu et senti Dieu ! Ce n'est pas la première fois que je viens et même les messes 'normales' ..." un beau merci à rendre à la communauté et un beau témoignage à ce que nos célébrations le révèlent davantage Lui, le Christ !

 

 

Merci à chacun...

Un bémol: certains parents avaient envie de s'exprimer et avaient prévu des textes... le prêtre a oublié. Alors voici les cadeaux ! de véritables trésors eux aussi !

Un papa disait en réunion : " ce jour là, j'ai vu mon enfant grandir ! tout au long de la journée !"

 

 
« je vais faire ma première communion ! »
Quelle surprise quand tu nous l’as annoncé !
Oui, car pour nous, tu avais encore bien des choses à découvrir de la vie de Jésus.
Mais en même temps, nous avons reçu cette annonce comme une grâce !
Nous voulons te dire que nous sommes avec toi, pour t’aider à grandir dans la foi. Nous voulons t’aider à mettre l’Amour de Jésus dans ton cœur.

Nous souhaitons pour chacun et chacune d’entre vous de poursuivre dans votre démarche d’être en communion avec Jésus !

(famille d'Antoine)

 
Notre réaction, suite à la proposition pour que notre enfant passe le cap de la première communion en tant que parents :
Notre souhait pour nos enfants est de les aider à grandir en esprit, en souci d’être ouvert aux autres, en amour avec Jésus. Leur confiance en Dieu, nous voulons qu’ils la construisent en communauté en communion avec la paroisse, en participant aux célébrations des dimanches et jours de fêtes chrétiennes, et aussi en réfléchissant, en découvrant la vie de Jésus avec d’autres jeunes.

La proposition de la 1° communion nous a surpris et justement quelques jours auparavant, notre enfant nous demandait : « pourquoi je ne communie pas ? Moi, j’aimerais bien ! » Nous lui avons répondu qu’il devait continuer à apprendre à connaître Jésus jusqu’à ce moment. Finalement, cette proposition nous a fait plaisir, d’autant plus que l’instant se vivrait avec d’autres jeunes investis dans la paroisse avec leur famille. C’est bien, c’est beau ! cela nous aide à vivre ensemble !

(famille de Martin)

 
nous avions envie de dire merci pour les enfants parce que leurs questions, leurs réflexions, leurs prières nous font grandir dans la foi . Jeanne a dit qu'aller a la messe, si elle ne communie pas, si elle ne fait pas sa profession de foi, et si elle ne se marie pas plus tard à l'église , ne lui suffisait pas " il manquera toujours un petit quelque chose " ... ou comment à 9 ans expliquer aux parents que la foi sans les sacrements, ben bof !!!! Merci  parce qu'en  les regardant vivre , on comprend à quel point, en eux,  le Royaume est proche.
(famille de Jeanne)

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Jeudi 17 septembre 2009 - 10h29 • 2769 visites

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 2 avril
2 avril 2017, 5éme dimanche du Carême, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Europe, le pape François y croit
Le pape François a apporté, vendredi 24 mars 2017, un soutien appuyé au processus européen,...

Homélie du dimanche 2 avril
Cinquième dimanche de Carême

Mieux habiter l’espace
« Mieux habiter l’espace », thème de la quatrième méditation pour le Carême 2017, à...

« Pour que vive le livre » déclaration de Mgr Bernard Ginoux
À L’OCCASION DU SALON DU LIVRE 2017, DÉCLARATION DE L’INSTANCE LIVRE Tandis que s’ouvre le...

Haut de page