Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Des collégiens en 2010...

Mais tu ne mets pas les photos... Si! si! mais l'important, c'est de vivre et non de rendre compte de ce qu'on vit! c'est d'inviter et de faire vivre! Il y a une hierarchisation de l'information, tu comprends ! et on préfère que tu vives les évènements !

"Mais tu ne mets pas les photos..." Si! si! mais l'important, c'est de vivre et non de rendre compte de ce qu'on vit! c'est d'inviter et de faire vivre! Il y a une hierarchisation de l'information, tu comprends ! et on préfère que tu vives les évènements , et donc prendre le temps de bien tout préparer plutôt que de ...!

et quand on a du temps, de remettre les photos, un article qui rappelle ce que tu as vécu, qui t'aides encore à en vivre plutôt que faire du buzz, du chiffre...

la vie s'appuie sur les temps-forts de ta vie, mais t'appelle toujours devant !

 

Les jeunes sur la paroisse.
 
Une trentaine de collégiens se réunissent chaque vacance scolaire.
Par des jeux, des discussions des films, ils abordent les thèmes qu’ils ont choisis. On peut débattre sur des sujets tous aussi différents les uns des autres, comme découvrir la valeur de l’argent en participant aux jeux d’un casino, élucider une enquête d’un cluédo géant et terminer par une visite du commissariat, faire plus ample connaissance avec la famille Simpson …, chaque fois c’est plein de surprises.
 A noël, c’est dans une ambiance de fête qu’ils fabriquent des petits cadeaux, des cartes de vœux, qu’ils vont distribuer l’après midi aux personnes âgées seules, ou malades. Cette journée est toujours très riche en émotion. Un mini camp a   été organisé, il a laissé d’inoubliables souvenirs dans de nombreuses têtes! Enfin on ne s’ennuie pas! C’est toujours un plaisir de se retrouver, c’est aussi une façon pour certain de ne pas se perdre de vue. Plus tard lorsqu’on rentre au lycée, on continue toujours de se voir si on le désire, un groupe de lycéens se retrouvent également pendant les vacances, ils regardent un film ensuite ils en débattent autour d’un repas soit le midi soit le soir cela dépend. C’est toujours sympa de continuer de ce voir de discuter ensemble! C’est toujours un bon moment.
(tiré de Tertous 9)
 
Cette année en 2009- 2010 :
Pour les collégiens :
-          à la rentrée, on a créé un réseau social Face2Book, pour essayer de comprendre à quoi ça sert. Tout a commencé par se créer une page, chacun, avec des informations secrètes que seul l’administrateur pouvait voir, puis un mur, et il y avait aussi plusieurs jeux vidéos et possibilités de vivre des défis. On pouvait s’envoyer des messages.
Après une heure et demi à deux de connexion, il a été vu que : ce sont toujours les mêmes groupes d’amis qui se retrouvent, même si ces personnes sont toujours ensemble. On ne cherche pas forcément à connaître les autres. Que ce n’était pas normal que l’administrateur sache tout. Qu’on n’avait pas forcément envie de tout dire à tout le monde, notamment quand on a perdu lourdement à un jeu… Et mine de rien, on a regardé les dangers d’un autre réseau social, avec ce qui est écrit l’est pour toujours ; et vu un peu plus la différence entre information, communication et communion…
 
-          en octobre, le thème choisi par les collégiens était les Simpson : c’est chrétien ou non ? On a commencé par un test de simsonmanique, et certains ont eu une jaunisse (à chaque bonne réponse, on devenait davantage jaune). Puis on a décrypté trois épisodes ; et les jeunes ont repéré des choses : « ils ralent toujours l’un sur l’autre, mais ils s’entraident, s’encouragent dès qu’il y a un moment dur » ; « Omer dans sa bêtise, là, il exporte le droit des ouvriers en Inde : ce serait bien si c’était vrai, il y aurait moins de chômage ici »… et plein d’autres choses. Être chrétien, ce n’est pas seulement parler de Dieu ou prier, mais c’est dans la vie de tous les jours.
 
-          A Noël comme d’habitude, c’est le matin, fabrication de compositions, cartes, et c’est vraiment de 000_0137 000_0137  qualité (ils auraient pu les vendre !). L’après-midi, c’est la rencontre par petits groupes des personnes âgées ou isolées. Là les jeunes sont d’un sage !!! mais de retour au bercail, c’est l’explosion… et un temps de relecture : « j’ai été impressionné par cette dame à qui on a coupé les deux jambes, qui perd la vue et dont le bras se paralyse ; elle est placée avec deux autres personnes dans une famille d’accueil, et le 30 décembre, elle n’avait pas vu sa famille et elle dit ‘ici, c’est le paradis’, et elle chante toujours et elle a la foi… » Et cet autre groupe qui a échangé sur chrétiens avant et chrétiens maintenant… Et la joie et l’émotion de cette dame qui n’a pas vu ses enfants depuis X années, et dont les seules visites sont son auxiliaire de vie, l’épicier en camion et la dame qui porte la communion, et l’abbé de temps en temps.
 
-          En février, c’était autour de l’amitié… Et de faire une charte de l’amitié (« tu es toujours là pour moi », « tu sais me dire les choses en face »…), de voir la différences entre copains-copines, ami€, frère sœur, parenté… Et de regarder dans la Bible ce que voulait dire l’amitié (surtout en siracide 6, et l’exemple de Jésus qui n’a pas voulu vivre seul, qui a eu besoin d’ami et qui leur a pardonné).
 
-          En avril, après Pâques, c’était un jeu testant la solidarité entre eux : un Bip Bip ! mélangé de bataille spatiale, peste, jeu sur itinéraire, rallye, échanges, … D’autres animateurs sont venus aider, merci à eux. Puis c’était un temps de relecture de ce qu’avait vu les anims et de leurs ressentis. En finissant par un méga Loup Garou.
 
-          En mai, le lundi de Pentecôte, c’était sur la Télé réalité autour des origines, nos origines. 3 caméras les filmaient, et un confessionnal était là pour poser des questions à chacun sur ses origines… Fin de caméra, ouf !!!! ils se lâchent. Puis nous allons regarder ensemble les vidéos du confessionnal. Mais c’est aussi le moments de se dire : c’est important de savoir ses racines, mais on est de la même origine. Et de voir l’exemple de Jésus, et pourquoi il a voulu instaurer une fraternité autre que celles sur l’origine du village, des gènes, de la peau… Puis un temps autour de Lourdes, des projets futurs et la confirmation pour les 4°-3°… Mais on en reparlera à la rentrée.
 
Ce groupe collégiens a « touché » une soixantaine de jeunes sur l’année, avec des anims qui deviennent des pros ! chapeau !

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Jeudi 01 juillet 2010 - 17h56 • 2567 visites

Haut de page