Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

La JDC vue par les collégiens

Ils n'étaient pas nombreux du groupe collégiens à avoir répondu à l'appel diocésain; ils étaient envoyé directement par les paroissiens, et dans la voiture du retour, ils avaient concocté un texte qui était lu le lendemain à l'assemblée paroissiale...

le voici :

 

Lucie, Marion et Benjamin. 
Accompagnés de Sabine et Enza.
 
Bonjour, nous sommes allés à la journée diocésaine des collégiens (JDC) hier samedi 8 mai à l’abbaye de Vaucelles, il y avait environ 700 jeunes et accompagnateurs. Après cette journée nous étions heureux de ce que nous avions appris et de ces bons moments passés avec l’ensemble des collégiens.
 
L’abbaye de Vaucelles, classé Monument Historique, est situé dans la vallée du Haut Escaut sur la commune de La Rue des Vignes à 10 kilomètres de Cambrai et à 24 kilomètres de saint Quentin. Ce monument est l’un des plus prestigieux du nord de la France. La première pierre de l’abbaye fut posée le premier août 1132 par saint Bernard. Actuellement, l’autel en marbre de carrare se trouve en l’église saint Géry de Cambrai et certains ouvrages de sa bibliothèque, qui comptait plus de 40 000 volumes en 1257, ont été préservés à la bibliothèque de Cambrai.
 
Le thème de cette journée était donner sa vie à qui ? et à quoi ? Nous sommes donc partis à 5 en voiture vers 8h30 de la place de Wallers et nous sommes arrivés pour 9h30 en nous perdant un peu. C’était inévitable !!! Nous allons vous résumez cette merveilleuse journée :
 
-                     à 9h30, il y a eu l’accueil en chanson des Troubadours.
-     à 10h15, il y a eu un grand jeu, les 6e – 5e étaient séparés des 4e – 3e. Les 4e – 3e se sont regroupés en groupe d’une quinzaine de collégiens et on rencontré différentes personnes :
 
Bernard est agriculteur et il fait parti du cercle du silence qui consiste à aider les sans papiers et les réfugiés, ce qui est très dangereux. Il disait : « Les lois c’est une chose mais notre conscience doit prendre le dessus. »
Hervé est diacre et va être ordonné prêtre le 20 juin 2010, il dit qu’il a reçu l’appel de Dieu vers l’âge de 8 ans et qu’il y a répondu.
Stéphanie est partie en Turquie pour aider les gens dans la difficulté, elle nous a dit : « J’ai reçu plus que je n’ai donné. »
 
Christine est une religieuse de la providence, elle a donné sa vie à Dieu, à l’amour, à la vie et à l’espérance, elle compare la vie religieuse à une excursion en montagne.
Alain est un chirurgien et un diacre qui a faire rire Enza car il nous disait avec humour que le métier que l’on exerce doit se faire avec enthousiasme.
Puis nous avons rencontré un couple Sylvain et Nathalie qui nous ont parlé du mariage.
 
Les 6e – 5e ont découvert les mêmes thème que les 4e – 3e en faisant des petits jeux.
-                     vers 12h00 le moment tant attendu est arrivé : le pique-nique !!!
-                     à 13h00 les Troubadours ont joué un sketch sur la matinée.
-                     A 14h00 on a marché vers l’église de Vaucelles environ 3-4 kilomètres puis on a rédigé des pardons et des mercis.
 
La célébration était animé par beaucoup de chants accompagnés de gestes. Les 2 phrases à retenir était :
-« Si le monde à de la haine contre vous sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. »
La 2e était :
- il faut donner sa vie à qui ? Au Christ.
- et il faut donner sa vie à quoi ? A l’évangile.
 
CONCLUSION : il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

 

 

 

 

 

Puis c'est Lucie qui a voulu donner aussi ses impressions:

 

J’ai participé pour la 2° fois à la JDC qui s’est déroulé ce samedi 8 mai 2010 à l’abbaye de Vaucelles près de Cambrai. Nous étions environ 650 jeunes qui se sont retrouvés, accompagnés de nos animateurs pour une journée inoubliable, dans la joie d’être ensemble et de réfléchir sur le thème : « Donner sa vie ? A qui ? A quoi ? » Nous avons été accueillis en chansons par les Troubadours , un groupe de jeunes qui chantent des chansons que je trouve très entraînantes et très jolies. Nous étions nombreux, mais comme on dit :  « plus on est de fous, plus on rit ! »
Puis est venu le moment du grand jeu par plateaux : 5 pour les 6°-5° et 1 pour les 4°-3°.
Notre plateau s’est divisé en 6 groupes de 15 personnes environ. A partir d’énigmes, on devait rencontrer les différents intervenants. Vu que nous n’étions que deux, Marion et moi, nous nous sommes greffées à d’autres équipes qui n’étaient pas nombreuses non plus. C’était assez amusant de rencontrer d’autres personnes du même âge que nous. Même si nous ne connaissions pas beaucoup ces jeunes, nous nous sommes concertés pour trouver les énigmes qui devaient nous permettre de rencontrer les intervenants.
Ensuite, nous avons rencontré les intervenants.
 
Stéphanie qui était partie en mission d’aide humanitaire. Elle était partie pendant 2 ans en Turquie pour enseigner le français aux petits enfants turcs. Durant son voyage, elle a aussi aide les petites sœurs des pauvres. Elle nous a appris que là-bas, il n’y a que 1% de chrétiens. Elle a dit deux phrases qui m’ont marquée : « le plus important, ce n’est pas la quantité qu’on donne mais l’amour qu’on donne » ainsi que « j’ai reçu énormément plus que je n’ai donné ».
 
Puis, nous avons rencontré Christine, une religieuse enseignante à la Providence à Orchies. Elle a donné sa vie à Dieu, l’amour, la vie et l’espérance. Elle compare sa vie à une ascension en montagne et elle dit qu’il y a des hauts et des bas, mais qu’il y a toujours un sommet qu’on peut atteindre. Durant sa vie, elle est allée en Asie où il y beaucoup de chrétiens. Elle ne parle pas leur langue, mais ils arrivaient toujours à se comprendre. Ses 2 phrases : « chaque jour, on a la parole de Dieu », « la vie religieuse, c’est comme une excursion en montagne, le sommet c’est Dieu ».
 
Puis nous avons parlé à Bernard, un agriculteur d’Auberchicourt qui participe au « cercle du silence » à Douai. Pour lui, c’est une démarche qui consiste à aider les sans papiers, les réfugiés qui ont dû quitter leur pays (Afghanistan, Irak, Turquie…) à cause de la guerre ou des mauvaises conditions de vie. Ses deux phrases à lui : « C’est très dangereux, il faut oublier ses peurs et faire preuve de solidarité » et « on est appelé à être humain ; les lois c’est une chose, mais notre conscience et nos convictions doivent prendre le dessus ».
 
Puis après ce petit élan d’humanité, nous avons rencontré Sylvain et Nathalie qui sont mariés depuis 10 ans et qui ont 3 enfants en bas âge. Ils donnent la priorité à leur couple et à leurs enfants car ils disent qu’il faut se sentir bien à deux pour être disponibles pour leurs enfants. « Nous transmettons à nos enfants les valeurs, le respect et la foi », « Dieu nous appelle au bonheur à travers l’autre », « Nous vivons l’amour de Dieu à travers l’autre », « nous respectons le sacrement de mariage ».
 
Ensuite nous avons rencontré Hervé, un diacre d’Anzin qui sera ordonné prêtre le 20 juin 2010. Il nous a raconté le cheminement de sa vie jusqu’à aujourd’hui et dit avoir reçu l’appel de Dieu à 8 ans, et qu’il y a répondu.
 
Puis à la fin, nous avons rencontré Alain, un chirurgien, en même temps un diacre : « c’est un service rendu à l’autre, à Dieu ». « Il ne faut pas hésiter à se dépenser et se tester pour trouver ce qui nous anime. » « Il n’y a pas pire que l’hypocrisie. » « aider ses semblables pour trouver le goût de la vie » et « il nous faut être enthousiastes dans ce que l’on fait, son métier, sa passion. »
 
Avoir rencontré toutes ces personnes, ça m’a permis d’avoir des points de vue différents sur la vie, mais ils se rejoignent sur un point : Dieu est en nous et près de nous. Je pense qu’il y a des choses que je ne pourrai pas faire de même, mais il y en a d’autres que je pourrais faire comme donner sa vie dans le mariage ou à Dieu.
Ensuite, nous nous sommes tous rassemblés sur la pelouse derrière l’abbaye. La troupe des Troubadours a animé les chants de sa musique. Nous avons prié Marie, puis découvert la banderole sur laquelle était noté : « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » Pour moi, cette phrase est très importante et très instructive et je la partage entièrement. On peut être heureux en rendant les autres heureux ! Comment je peux donner ma vie pour ceux que j’aime !
 
12h30 : repas sur l’herbe, chants et danses avec les Troubadours
13h30 : sketch des jeunes sur le thème de la journée : c’étaient des jeunes qui parlaient de leur avenir quand d’autres jeunes sont arrivés en disant qu’ils revenaient d’un stand pour l’avenir religieux. Ensuite, tous les jeunes sont repartis à ce stage.
14h : nous sommes partis à pied, environ 3,5km en passant par les champs. Nous nous sommes arrêtés en chemin pour écrire sur notre calepin : des pardons et des mercis par petits groupes.
Arrivés à l’église, nous sommes entrés en célébration ; durant celle-ci, l’évêque était accompagné des Troubadours de leurs chants et de leurs gestes. L’évêque a dit deux phrases qui m’ont parue très importantes : « si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en d’abord contre moi, Jésus » Cette phrase veut un peu dire que si les autres se moquent de moi parce que je crois en Jésus Christ, je ne devrais pas avoir peur mais affirmer ma foi en Jésus Christ.
Et « il faut donner sa vie, à qui ? Jésus Christ ! à quoi ? à l’Evangile ! » Cette phrase signifie que ce que tu fais aux autres, tu le fais à Jésus Christ, il faut le comprendre et l’appliquer dans la vie de tous les jours.
J’ai aussi retenu que, nous les jeunes, nous sommes la chance de Jésus, qu’il fait sa volonté à travers nous .

Cette journée m’a apportée beaucoup de connaissances et de bonheur, ainsi que la joie de rencontrer d’autres personnes et d’autres jeunes de mon âge. Je pense que beaucoup de personnes peuvent ressentir ce que j’ai ressenti en venant à la JDC, c’est une vraie joie. Pour moi, Dieu attend que l’on fasse sa volonté dans la joie et la bonne humeur.

 

MERCI aux jeunes

MERCI aux paroissiens d'avoir permis cela

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Mercredi 26 mai 2010 - 12h22 • 2816 visites

Actualités de l'Eglise

Œuvre d’Orient : lancement de l’opération « de Lourdes à Ninive »
Monseigneur Pascal Gollnisch, directeur de L'Œuvre d'Orient avait été particulièrement touché...

Mission de France : « Va trouver mes frères », soyons apôtres simplement
400 membres de la communauté Mission de France, prêtres, diacres et laïcs se sont réunis en...

Comment le Tour de France a t-il fait vivre le sanctuaire du Puy-en-Velay?
Le Puy-en-Velay (Haute-Loire) en tant que ville-étape accueillait cette semaine le Tour de France...

Délégation catholique pour la coopération : Témoignages de volontaires
A l'occasion de son année jubilaire, la Délégation catholique pour la coopération (DCC)...

Commentaires du dimanche 23 juillet
23 juillet 2017, 16e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page