Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

MOIS DE MAI..., MOIS DE MARIE...

Mois de Mai, … Mois de Marie …
C’est ce qu’on dit ! Pourquoi prendre du temps, pourquoi une telle importance dans l’Eglise que la figure de Marie … oh, pour de nombreuses raisons, rapportées dès le début par les premiers chrétiens qui ont écrit les Evangiles et autres lettres fondamentales pour que naisse la confiance de Dieu en nous :
  • Marie, c’est d’abord celle qui reçoit la visite de l’Ange et qui par son oui, permet au Sauveur de venir au monde … Image d’une humanité qui se laisse rencontre. Image d’une Eglise, ensemble des baptisés, dont notre véritable et essentielle mission est de mettre Jésus au monde, de construire un monde où sa Parole prend chair, à commencer par nous-mêmes!
 
  • Marie, c’est celle qui aussitôt court et va visiter sa cousine, Elisabeth, et qui aux compliments de celle-ci qui a compris que c’était elle, la mère du Sauveur, chante « Le Puissant fit pour moi des merveilles… » Tout un cantique qui dit « c’est pas moi, c’est Lui, Dieu, qu’il faut remercier… » . Image d’une humanité traversée par les merveilles et tant de belles choses que nous ne savons même plus voir, regarder, apprécier. Image d’une Eglise qui n’a pas à s’enorgueillir, à accaparer les choses, mais où nous avons à révéler l’action de Dieu en chacun, à déployer ce magnificat au cœur de nos actions : « il disperse les orgueilleux, il a jeté les puissants de leurs trônes, il élève les humbles ; les affamés, il en prend soin ; les riches, il les renvoie les mains vides… »Un beau programme !
 
  • Marie, celle qui écoute et garde toutes les choses en son cœur. Image d’une Eglise, de chaque baptisé qui doit garder en mémoire la vie des autres, accompagner avec discrétion, simplement et vraiment.
 
  • Marie, celle de Cana qui sait apercevoir les manques et besoins des autres et qui sait intercéder auprès de Jésus pour eux… Image d’une Eglise qui se doit de prier pour la Vie du monde, de discerner les véritables appels et en se basant sur les capacités de Dieu, qui essaye d’y répondre.
 
  • Marie, présente à tout moment et même au pied de la croix, lieu de toute souffrance ; Marie présente au matin de la résurrection alors que tout semble fini. Image d’une Eglise, de nous, chacun , qui devant les épreuves des autres doit s’approcher, aider, réconforter ou simplement être là… même et surtout quand tout paraît fini… Qui sait ? rien ne peut empêcher un Amour de naître et de renaître !
 
Au seuil de ce mois de Mai, nous accueillons la Statue de Notre Dame du Saint Cordon. La particularité de cet événement de 1008, de cette apparition en pleine épidémie de la peste, ce n’est pas les mille ans, ce n’est pas non plus uniquement ce tour des ex-remparts valenciennois que par un doux jour de septembre quelques uns d’entre nous font ; au cœur de la peste, Marie est apparue, comme pour nous dire : toi aussi, comme moi, au cœur des pestes d’indifférence, de désespoir, engage-toi, apparaît pour combattre les fléaux, au lieu de rester dans ta tour d’ivoire !Le goût et l’esprit du Saint Cordon (que j’ai bien souvent préparé et vécu), je le retrouve quand des personnes se réunissent pour fracasser l’isolement ; quand le visage d’Elsa fait rayonner ceux des autres enfants qui lui sont restés présents répet après répet, en nous donnant une sacrée leçon de solidarité réelle au delà de l’émotionnel ; quand nous avons simplement accompagnés ceux qui étaient en grève de la faim en août dernier aux portes de l’hôpital de Valenciennes… Tant de fois à chaque instant… Une Marie qui se laisse toucher par le cœur des autres ! Et qui se bouge et qui nous fait nous bouger !
 
Au cour de ce mois de mai, des collégiens de la paroisse rejoindront ceux du diocèse qui se rendront à Banneux, avec le thème « Soif d’eau vive, soif de Dieu » ; avec Notre Dame des Pauvres, s’apercevoir qu’ils auront toujours à recevoir la Vie de Dieu pour mieux la donner et en déborder autour d’eux… et qu’ils auront, comme nous tous à toujours se ressourcer à cette vie pour éviter de se dessécher le cœur !
 
Des personnes en mai s’inscriront pour les 150 ans des apparitions de Lourdes, à une « petite », une Bernadette qui nous rappelle de ne jamais désespérer des capacités de Dieu en chacun, à commencer par soi !
 
Aller à Dieu, au Christ, par Marie ; rejoindre l’Amour de Dieu présent en l’autre avec l’exemple de Marie ! Prier Dieu en profitant de l’élan de Marie, de ce que nous ont dit les premiers chrétiens comme les chrétiens qui ont vécu les apparitions.
Oui, ça vaut le coup de méditer la figure de Marie en Mai, comme aux autres mois de l’année, pour mieux vivre et faire vivre les autres de la Vie de Dieu… Bon mois de Mai !

Jean-Denis, simple prêtre et apprenti chrétien !

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Lundi 12 mai 2008 - 18h10 • 2858 visites

Télécharger le fichier PDF "mai2008" (296.2 Ko)
contenu du fichier
Haut de page