Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Meditation 2013

Depuis 5 ans, pour la commémoration de l'incendie de l'église, ce sont plus de 25 acteurs et 20 chanteurs qui présentent une méditation humanao-humortisco-spirituelle, alliant jeu scénique et chants... SURPRISE pour cette année!!!

5 octobre 2006, incendie de l'église St Vaast

 

IMG_3943.JPG IMG_3943.JPG  1° week end d'octobre 2007: plus de 1400 personnes sont venues voir l'expo avec ce qui reste des objets de l'église, mais aussi les inventions des jeunes,les créations des peintres, et l'historique de l'église St Vaast; la messe en plein air sous le soleil!

1° week end d'octobre 2008:  la première édition du repas à prix coûtant

1° week end d'octobre 2009: une méditation qui comparait l'Eglise à un bâteau (merci au Jade de Cambrai) et 2° édition du repas à prix coûtant

1° week end d'octobre 2010: une méditation qui reprenait la lecture des Actes des Apôtres par les groupes bible pendant deux ans  et 3° édition du repas à prix coûtant

2° week end d'octobre 2011: une méditation autour de paraboles d'aujourd'hui et 4° repas à prox coûtant

1° week end d'octobre 2012: une méditation "selon Luc" sur l'Evangile de Luc et 5° édition du repas à prix coûtant

1° week end d'octobre 2013: 6° édition du repas à prix coûtant (renseignez vous auprès des personnes habituelles) et une nouvelle méditation

meditation octobre 2013.jpg meditation octobre 2013.jpg  

 

 

La méditation de l'an dernier "selon Luc" , nous pouvons vous la donner, vous pouvez la mettre en scène dans vos paroisses en costume d'aujourd'hui, quitte à jouer avec papiers à la main... ça peut clôturer une année liturgique. Il suffit de demander... Elle a été joué à Troisvilles par solidarité. 

on vous offre deux des 10 actes...

 

 

2.La naissance de Jésus

Anne jouée par Annick et Joachim joué par Jean-René arrivent en courant, Joachim joué par Jean-René est essoufflé, il s’arrête

Anne jouée par Annick

        Mais dépêche toi, Joachim joué par Jean-René,  il est arrivé…

Joachim joué par Jean-René

       Eh, je n’ai plus vingt ans moi !!!

Anne jouée par Annick

      Moi non plus, mais une nouvelle comme cela, ça donne des ailes.

Joachim joué par Jean-René

Mais le repas que tu m’as fait, Anne jouée par Annick, ça ne m’a pas allégé ; soupe à l’oignon, tartiflette, et pour finir un platzec aux oranges, c’est bon, mais c’est pas léger, léger… je sais bien qu’on est en plein hiver, mais quand même…

Anne jouée par Annick

Ce sont tes plats préférés, alors j’ai voulu te faire plaisir, mon vieux mari.

Et je ne savais pas qu’il était né !

Quand j’ai senti cette drôle d’odeur, à la fin du repas, je me suis dit, c’est pas normal, j’ai pourtant bien fait mon ménage .

Et puis j’ai vu ce petit berger arriver, et j’ai compris pour l’odeur.

Joachim joué par Jean-René (il imite le petit berger)

« Je vous prie de bien vouloir m’excuser, êtes-vous les parents d’une certaine Marie, mariée à un Joseph, de cette cité de Nazareth ? »

Anne jouée par Annick

        Tout de suite mon sang a tourné, « Qu’est-ce qui lui est arrivé à Marie ? Est-elle tombée ? » Quand on est     parents on prévoit toujours le pire.

Joachim joué par Jean-René

          C’est toi qui prévois le pire… « Mais non » a dit le berger, « elle a donné naissance à un fils

à Bethléem ! »

Anne jouée par Annick et Joachim joué par Jean-René

        IMG_4764.JPG IMG_4764.JPG  Quoi ?  Jésus est né ?

Anne jouée par Annick

Le berger était surpris qu’on sache que c’était un fils et qu’il s’appelait Jésus !

Il a parlé d’envoyés qui de nuit les ont avertis, eux qui traînent la nuit, qui font les 400 coups et qui ne sont pas en odeur de sainteté.

Joachim joué par Jean-René

Comme tu dis ! Ils sentent plutôt le bouc

 Tous les bergers sont allés voir les parents et l’enfant. Ils se portent bien.

Anne jouée par Annick

          Comme il a dit à Joseph qu’il repasserait par ici, Joseph lui a demandé qu’il nous prévienne.

Joachim joué par Jean-René

          On l’a remercié, et on est partis.

Anne jouée par Annick

Tu te rends compte notre petite Marie… elle est maman !

Tu te souviens de sa naissance ?… C’était un beau jour, nous étions ô combien émus.

Elle était belle parfaite, pas un pli, pas une tâche, rien !

Joachim joué par Jean-René

Et elle est encore belle !

Ça ne m’étonne pas que Joseph soit tombé amoureux d’elle, et que malgré tout, il l’aime…

Anne jouée par Annick

Joachim joué par Jean-René, tiens ta langue, vieux mari !

Nous l’avons promis, Marie nous a raconté, mais nous devons nous taire.

Joachim joué par Jean-René

Nous ne sommes qu’à deux, là et tu me fais la leçon.

Ça reste entre nous !

C’est quand même beau que Dieu ait choisi Marie. Notre Marie ! Tu te rends compte ? Pour porter Jésus, l’Emmanuel, que nous attendons depuis si longtemps.

Anne jouée par Annick

Tiens ta langue, vieux grincheux ! Les murs ont des oreilles : et il faut laisser Dieu faire de cet enfant ce qu’il en veut, c’est son enfant aussi.

Mais qu’est-ce que Joseph a aimé Marie pour accepter et pour devenir père adoptif !

Allez, mon vieux chéri ! Avançons. J’aimerais quand même arriver avant la Chandeleur ! Je suis sûre qu’ils vont choisir cette date pour le présenter au temple.

Joachim joué par Jean-René

Ah, des crêpes, … vivement !

 

Chant : Regarde Dieu s’est fait tout petit 

 

 

 

9. Pierre

Un jeune devant un homme effondré

 Jean-Benoit 

         La foule criait : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! »

         Alors Pilate a livré Jésus pour qu’il soit crucifié !

Sur le chemin, il est tombé plusieurs fois. Ensuite, ils l’ont mené hors de la ville, au Golgotha, là où on met les détritus.

Ils l’ont crucifié entre deux bandits. L’un se moquait de Jésus, l’autre le défendait. Jésus lui a dit : « aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Les gens se moquaient de lui. Certains, des amis de Juda, disaient même : « Il en a sauvé d’autres, qu’il se sauve, s’il est le Messie ! »

Vers trois heures, Jésus a crié « Père entre tes mains, je remets mon esprit ! »

Et c’était fini.

Jésus est mort.

Le centurion, celui qui avait un serviteur malade guéri par Jésus, a dit, je l’ai entendu : « sûrement, cet homme vient de Dieu ! »

Voilà Pierre, je t’ai tout dit.

 

Pierre  Louis 

Merci . Rejoins les frères et soeurs (Jean Benoit va s’asseoir dans le public !)

(prenant à parti le public)

Pourquoi ? Pourquoi ? Je ne comprends pas. Vous non plus, je suis sûr.

Pourtant, tout avait bien commencé. Notre arrivée à Jérusalem avait été annoncée. Les gens avaient recouvert la route de branchages et de leurs manteaux,  ils criaient et chantaient « Hosanna ! Béni soit notre roi ! Hosanna ! »

 

On voit des personnes mettre des tissus et des branchages par terre

 

Pierre Louis

Au détour d’un virage, alors que nous apercevions enfin les murailles de Jérusalem, avec le Temple resplendissant sous le soleil,  J’ai regardé Jésus pour lui dire : « on y est ! » Et je l’ai vu triste, mais triste !  J’ai vu qu’il pleurait.

 Tout de  suite, nous sommes allés au Temple. Je croyais, comme vous tous, qu’il allait prier. Non ! Jésus est entré dans une colère noire et a chassé les vendeurs d’animaux et les banquiers qui étaient là.

 

Silhouette ou mannequin de Jésus éclairé

 

Voix off Monique

« Ne faites pas de la maison du Père une caverne de bandits ! La prière n’est pas un marchandage avec le Père, c’est un dialogue d’amour et d’amitié ! »

Pierre Louis

Les visages des prêtres et pharisiens étaient tordus de colère et de vengeance, mais ils ne pouvaient rien faire, la foule venait d’acclamer Jésus, ils ont eu peur.

Sur le moment, je n’ai pas compris Jésus.

Et toute la semaine suivante, je n’ai rien compris non plus. Comme vous , je crois. Il remettait tout en cause !

 

Silhouette ou mannequin de Jésus éclairé

 

 

 

Voix off Monique

«  Vous les prêtres, les scribes, les pharisiens, vous n’avez aucune autorité venant de Dieu ! Tout n’est qu’apparence pour vous, vous ne faites que rechercher les honneurs et vous déliassez les pauvres et les veuves, les orphelins et les étrangers ! honte à vous ! vous n’agissez pas au nom de Dieu mais en votre nom ! »

(silence)

 « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! ne faites pas e mon enseignement un discours politique ! »

(silence)

« le Seigneur n’est pas le Dieu des morts mais des vivants ! ne croyez pas que vous pouvez tout régenter dans le Royaume de Dieu ! Regardez autrement, bon sang ! »

(silence)

quelqu’un assez âgée passe sur le plateau et met deux piécettes dans une corbeille

« cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Les autres ont mis le superflu, elle a mis tout ce qu’elle avait ! Vous regardez la beauté du Temple, il n’en restera pas pierre sur pierre ! Alors vivez comme cette veuve »

 

Pierre Louis 

Ensuite, est venu le temps de la Pâque. Nous avons préparé comme Jésus le voulait à l’endroit qu’il avait lui-même désigné.

Au cours du repas, vous vous souvenez de ses derniers gestes, du pain et du vin qu’il a pris, en disant : « Prenez, mangez, buvez, c’est moi, c’est mon corps, c’est mon sang, j’y mets toute ma vie pour vous et le monde. Faites cela en mémoire de moi. » Il a alors annoncé qu’il serait trahi, qu’il serait tué, et  Juda est parti! Je lui ai promis :« Non, je serai là pour te défendre, tu ne mourras pas, toi jamais, moi vivant ! »

Et Jésus a annoncé mon reniement avant même que le coq ne chante !

 Vous, vous êtes tous enfuis, de peur d’être arrêtés.

Jean et moi, nous avons suivi de loin, jusqu’à la salle du tribunal. On m’a reconnu et je l’ai renié, 3 fois « non », « non », « non » !

Juste à mon troisième non, Jésus sortait pour être emmené chez Pilate, le coq a chanté, j’ai fondu en larmes, et nos regards se sont croisés. Un regard long, sans aucun remords, sans aucun jugement, comme un « je t’aime ! » qu’il me disait au-delà de la distance. C’était trop, je suis revenu ici, et, depuis,  je n’arrête pas de pleurer !

Mais Jésus pourquoi, tu t’es laissé arrêter et tuer !

Mais pourquoi, vous nos chefs, nos religieux, si proches de Dieu, vous avez condamné un homme qui fait le bien, un homme de Dieu ?

Pourquoi je l’ai laissé tomber ? Pourquoi je l’ai trahi ? Je vaux bien autant que ce Judas qui est parti se pendre !

 (il pleure)

 

Arrive un petit enfant…

IMG_3759.JPG IMG_3759.JPG  

Petit enfant 

Pierre. Ohoh, Pierre !

Tu as dit que Jésus t’a regardé (Pierre fait signe que oui).

Tu as dit que tu t’étais senti aimé (Pierre fait signe que oui).

Alors je suis certain qu’il t’a pardonné, maintenant c’est à toi de te pardonner, et c’est à toi aussi de pardonner aux frères et sœurs qui se sont enfuis.

Pour Jésus, il faut faire confiance, on comprendra pourquoi il a fait cela… Tu ne crois pas ?

Jean-Benoit 

Oui, tu te souviens ce qu’il a dit : « toi, Pierre, quand tu seras ramené à tes frères, affermis les, garde la foi. »

Toi tu as la preuve que jusqu’au bout il a aimé le monde et qu’il nous a pardonnés ! Tu te rends compte, même sur la croix, il a fait attention au bandit qui le sollicitait !

 

Pierre  Louis (se levant)

Vous avez raison ; allons dans un endroit sûr où nous ne serons pas repérés et arrêtés. La foule, manipulée par la haine des religieux, est dangereuse. Je dois veiller sur vous. Allons dans la salle haute et prions ensemble. Reprenons ses paroles : Notre Père…

 

 

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Vendredi 13 septembre 2013 - 13h33 • 1603 visites

Actualités de l'Eglise

Inauguration de la stèle républicaine : Discours de Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen
Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen a prononcé un discours pour...

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page