Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

5° dimanche de juillet: les coups

en paroisse , faire l'expérience en petits groupes de la démarche de diaconia retour avec vos mots!!!!!

Coup d’pouce
On profite des grandes vacances pour s’entraider entre générations.
Trésorière des équipes St Vincent, c’est toujours une joie lorsque les équipières racontent que leur soutien a permis à une personne, à une famille de retrouver confiance en elle, de la remettre en route. Certaines personnes en difficulté deviennent ensuite des bénévoles. C’est génial !
Quelqu’un a ramené l’apéro pour le bilan des équipes baptêmes.
Une dame promène sa mère en fauteuil tous les jours, par tous les temps, pendant deux heures pour qu’elle rencontre du monde.
La grand-mère hospitalisée et qui gardait les enfants… une personne s’est proposée pour les prendre en charge.
J’ai pensé prendre du temps libre et laisser ma place dans une association ; malheureusement la personne remplaçante est tombée malade et j’ai dû reprendre des responsabilités .
Je trouve du bonheur à aider les personnes dans le besoin ou handicapées.
L’action bénévole d’un parent d’enfant handicapé qui a mis ses connaissances juridiques au service des familles et de l’établissement d’accueil jusqu’à l’âge de 80 ans.
Rendre visite aux personnes seules pendant les vacances.
Visite chez une personne esseulée et fort diminuée physiquement- courrier régulier.
Accueil d’enfants étrangers ayant des soucis de santé.
J’ai aidé un voisin fragilisé, il était content, moi aussi.
Entraide pour conduire quelqu’un à la messe.
Un homme qui a eu le feu à sa cuisine après le décès de sa maman, au chômage, sans assurance ; la cuisine d’un personne placée en maison de santé es mise à disposition.
Aide une personne à trouver du travail. Joie d’avoir rendu service.
Le fait d’être une oreille attentive : cela a permis à une personne de retrouver la joie.
Nettoyer le trottoir et le ruisseau devant la maison d’une voisine âgée.
Faire les courses pour les autres
Aider les voisins à aménager leur maison
Aider quelqu’un à se relever d’une chute.
Faire le ménage chez une personne âgée, faire les courses, rendre visite.
Partager les légumes du jardin
 
Coup dur
Etre présent pour aider une personne ou une famille face au décès, à l’hospitalisation.
On a déjà été malades et nos mères nous ont aidé.
Lors d’une mésentente en famille, j’ai eu le soutien lors d’une confession individuelle d’un prêtre. On peut tout leur dire. On repart le cœur toujours léger et le sentiment de ne pas être « nulle » comme pouvait me faire croire cette personne, et le sentiment de ne pas être en faute vis-à-vis d’elle.
Un monsieur à l’hôpital.
Fonder une famille avec l’aide d’une association … et d’espérance.
Suite à un accident de voiture, on est surpris de l’entraide naturelle et spontanée et désintéressée.
Des soutiens lors de décès dans la famille.
Merci à tous ceux qui m’ont donné la main. Amour= moitié du traitement ; je ne pensais pas être autant aimée.
Grand père qui est malade : toute la communauté et les évènements autour de l’église (clcohes, reconstruction…) qui nous ont aidé à vivre différemment ce moment .
Maladie d’un proche aidé par le soutien médical.
Aider quelqu’un à trier les vêtements d’un défunt.
Donner son temps pour soulager une famille ayant un enfant handicapé
Pour aider une personne en longue maladie, en situation précaire, des amies interviennent dans sa vie de tous les jours.
 
Coup d’cœur
Le retour des cloches, et la mobilisation que cela a provoqué, la solidarité.
Un couple ami a perdu une famille à 10 mois souffrant d’une maladie génétique.Un autre couple a un garçon de 2-3 ans ayant une malformation qui l’empêche de marcher. Il doit subir des opérations qui coûtent chères et qui se passent aux états-unis.Les deux couples se sont rencontrés lors d’une prépa mariage ; le premier couple demande que lors du baptême de leur garçon, à leur famille, de ne pas offrir de cadeau à leur fils mais de faire un don pour l’opération du petit garçon de l’autre couple.
On est en lien avec A. via Nord Pas de Calais Tchernobyl.
Un couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant a hébergé cet été un enfant pendant 3 semaines avec le secours catholique.
Créer des journées d’animations, de jeux, de sorties, ce qui créé des liens d’amitié, de rencontres pour rompre la solitude des personnes seules.
Lors du défilé de présentation du club de couture, j’ai été interpellée et marquée par la joie et le bonheur dans leurs yeux et cette communion entre elles étaient beau à voir.
Dans le journal de cette semaine, nous sommes informés du don fait à « SOS BB » par une famille suite au décès d’un fils de 30 ans.
A Lourdes, connaissance avec des malades. Des hospitaliers qui « recrutent » d’autres hospitaliers.
Liens amicaux à l’intérieur d’associations, travail en commun.
Venue de la chorale chaque année à la maison de retraite.
Association de parents qui ont perdu un enfant qui aident ; soutien très important, savoir qu’on n’est pas seul.
Les séjours de vacances pour les jeunes, familles (secours catholique…)
Le rassemblement scout, partage
Une belle fille accueillie 3 semaines dans le foyer des beaux parents pour éviter de perdre le bébé.
Voir tous les enfants qui sont à la messe.
Tous ces rassemblements (mise en place du clocher, fonderie des cloches, baptêmes …) ont permis de réunire des personnes de tous les clochers et autres : de beaux moment de fraternité.
 
Coup d’gueule
La guerre en Syrie, la pauvreté chez nous.
J’ai déjà été seul sans ami.
Un ado de 14 ans victime d’injures racistes dans la cour du collège.
Une fille de 12 ans racontait lors de la retraite de profession de foi, qu’une personne ne l’avait pas aidé dans son école, alors elle ne voulait pas aider les autres, elle ne se laissait plus faire. Elle est en révolte.
La peur de ne plus avoir de travail si les clients s’en vont à cause du responsable qui ne fait pas son travail. Ce n’est pas lui qui partira en premier. Le responsable ne se rend compte de rien.
C’est la guerre en Syrie depuis plusieurs mois. On ne comprend pas que personne ne puisse arrêter ce massacre.
Les bagarres entre frères et sœurs.
Apparition de bidonvilles près des villes.
Enfants qui manquent d’amour et d’attention.
Principal c’est d’avoir la santé : révolte contre la maladie qui touche les enfants. Pourquoi ?
Le gaspillage alors que tant de personnes meurent de faim et faute de soins.
Syrie, on laisse faire, pourquoi ?
L’incompréhension devant le massacre de la Syrie.
6 mois sans ressource suite à un accident le rendant invalide.
 
 
Coup d’main
La solidarité pour les plus démunis, notamment dans l’urgence (cf inondations à Maing)
On a aidé notre grand-mère.
Le bilan de dimanche dernier de l’équipe baptême et les enfants qui ont joué ensemble.
Donner des vêtements, des livres, du matériel informatique… notre surplus qui ne sert plus peut servir à d’autres.
Ma pelouse était très haute, personne ne pouvait la couper n’ayant pas de tondeuse ; le petit garçon de ma voisine s’est aperçu de cette jungle, a demandé la tondeuse de sa grand-mère et est venu couper l’herbe.
Quelques dons
Rendre visite
Faire des courses à un voisin handicapé.
Promener le chien du voisin.
Fermeture d’entreprise (chômage) : aide à la solidarité.
Une famille a accueilli trois semaines un jeune de Dunkerque, c’est une famille simple sans enfant mais qui ne regarde pas à partager ce qu’ils ont.
Heureux de pouvoir rendre service en mettant les personnes en contact et voir les gens relever la tête.
Pendant la maladie de mon mari, ma voisine a pris en charge mes enfants.
Secours catho, l’amour du prochain, aider les autres.
 
Coup du St Esprit
La beauté de la nature.
Aimez vous les uns les autres
Ne pas oublier de dire merci.
Ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens c’est à moi que vous le faîtes.
Aimez vous les uns les autres
Savoir demander
Etre capable de voir ce qui s’accomplit
Savoir regarder.
Les pains et la parabole d’aujourd’hui ; le gaspillage, le partage et la vie donnée en abondance.
Ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens , c’est à moi que vous le faites
Répondre aux demandes de chacun dans la mesure du possible : ça rend heureux, la conscience en paix et parfois ému par le merci reçu.
Suite à une fêt des voisins, nous avons rencontré une dame qui veut s’investir dans un service d’Eglise ; elle a retrouvé une grande famille.
Coup de pouce de Là-Haut dans certaines situations
Un malade se sent rassuré par la prière des autres
Certains contre-temps s’avèrent être des chances.
 
 
 
Une perle :
Coup de gueule : celui qui a amené l’apéro n’est pas venu au bilan …
Coup d’main : comme il n’est pas venu , on a plus d’apéro !

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Mercredi 24 oct 2012 • 2881 visites

Haut de page