Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Histoires à vivre

Retour sur la commémoration de 2011, avec la messe et le baptême d'Augustin, avec le repas à prix coûtant, et les deux représentations avec de bien beaux acteurs

Retour sur la commémoration de 2011, avec la messe et le baptême d'Augustin, avec le repas à prix coûtant, et les deux représentations avec de bien beaux acteurs... Mais surtout la joie de contribuer financièrement à l'envoi de Nathan et de ses parents à Miami pour qu'avec les opérations, il puisse tenir debout et apprendre doucement à marcher Retour en textes et en photos !

 

 
HISTOIRES A VIVRE
 
8-9 octobre 2011
 
 
Introduction
 
Plusieurs enfants qui sont sur la scène et qui jouent (billes, balles… etc)
 
Enfant 1
Il faut profiter, tant que les grands ne sont pas là
Enfant 2
Ouais ! j’ai gagné ta bille ! c’est chouette de pouvoir jouer !
Enfant 3
Nous, ça ne nous gène pas de jouer !
Enfant 4
Ben oui, on est des enfants et des enfants ça joue
Enfant 2
Non, je te parle de jouer, d’aller sur scène, de faire du théâtre…
Enfant 1
Tu veux dire les méditations humano-humoristico-spirituelles comme on dit dans la paroisse , comme le dit Monique (elle mime Monique)
Enfant 3
Oui, c’est vrai que c’est amusant et puis on est ensemble, avec les adultes
Quoique les adultes ils ne jouent pas
Enfant 5
C’est pas vrai, ils jouent dans la méditation, ce sont mêmes eux qui ont de sacrés rôles…
Enfant 4
Et certains, vu ce qu’ils ont à apprendre, ils ont le trac
Enfant1
C’est vrai… Marcel, il dit qu’il a les jambes en coton…
Enfant3
Et mon tonton, il dit qu’il tremble comme une feuille
Enfant 5
Et ton tonton, il est costaud…
Enfant 3
Oui, c’est ton papa, je le sais
Mais pourquoi les adultes, il parlent bizarrement, du coton, des feuilles…
Enfant 1
Mais voilà Monique (il la mime) demandons lui !
Monique
De quoi parliez vous les enfants ?
Enfant 2
On parlait des adultes, de leur drôle façon de parler…
Monique
Et vous ? ça vous fait kiffer de vous moquer des grandes personnes ?
Enfant 1
Non, par exemple Marcel qui a peur dit qu’il a des jambes en coton, alors qu’il est costaud Marcel
Enfant3
Et mon tonton, il dit qu’il tremble comme une feuille
Monique
C’est ça, c’est ça… Moquer vous du trac des grandes personnes… Mais lors de la première méditation, c’est toi que Marcel rassurait… et toi, l’an dernier, tu avais tellement peur de te tromper…
Mais la façon de parler, ce sont des comparaisons, des mini-paraboles, des mots mis bout à bout pour que d’un coup, tout le monde comprenne…
Par exemple, plus tard, vous aurez le coup de foudre, vous allez tomber amoureux ou amoureuse, mais aucun éclair ne va vous frapper…
Tous les enfants
            Oh, non, pas être amoureux !!!
Enfant garçon
            Les filles, c’est nul
Enfant fille
            Les garçons sont bêtes…
Monique
            Bon arrêtez vos enfantillages… Vous vous apercevrez un jour des qualités des uns ou des autres…
Enfant 1
Oui mais notre curé, il dit toujours « ceux qui sont baptisés ou qui font leur première communion ou qui font leur profession de foi quand je suis là… »
Les autres enfants
            « deviennent prêtres ou religieuses !!! »
Monique
Là, vous savez qu’il rigole, et qu’on veut que vous soyez simplement vous…. Vous imaginez sinon la paroisse !!!
Tiens au fait, on se dit souvent , la paroisse c’est une grande famille, avec ses qualités et ses défauts, les disputes et les grands moments de joie…
Et si on écoutait et regardait … attention, que notre cœur et intelligence soient bien reliés à nos oreilles et nos yeux…
 
 
Histoire 1 ; « Soyez toujours prêts à rendre compte de l’Espérance qui est en vous, tout le temps… »
 
Bruits d’un cœur puis d’un autre
Lumière ambiance orange
Deux bébés… on ne voit que les visages..
 
Le petit incroyant
Tu prends encore toute la place, tu exagères
Le petit croyant
Et toi, tu prends presque toujours la nourriture pour toi
Vivement qu’on quitte et qu’on se barre d’ici
Le petit incroyant
Comment quelqu’un peut il croire à la vie après l’accouchement ?
Le petit croyant
Mais naturellement. Il n’y a aucun doute qu’il y ait une vie après l’accouchement. Notre vie ici n’a de sens que parce que l’on grandit pour nous préparer à la vie après l’accouchement. Nous devons ici prendre de la force pour ce qui nous attend plus tard.
Le petit non-croyant
Cela n’a aucun sens. Il n’existe pas de vie après l’accouchement. Quelle forme peut avoir une telle vie ?
Le petit croyant
ça, je ne peux pas le savoir exactement. Mais c’est sur qu’il y a plus de lumière qu’ici. Et peut être    pourrons nous manger avec notre bouche, courir avec nos jambes et…
Le petit non croyant
Arrête un peu avec ces sornettes. Courir ? Ce n’est pas possible. Et une bouche qui mange est une image ridicule. Et pourquoi ? Nous avons notre cordon ombilical qui nous nourrit. Et c’est évident que le cordon ombilical ne peut nous conduire quelque part tellement il est court.
Le petit croyant
Ce doit être sûrement possible. Ce sera sûrement totalement différent quand nous nous y habituerons.
 
 
 Le petit non-croyant
Et personne n’en est jamais revenu. Compris ? Avec l’accouchement finit la vie. C’est aussi simple que cela. Et surtout, la vie n’est rien de plus qu’une grande plaie dans le noir.
Le petit croyant
Oui, je suis d’accord que nous n’avons aucune représentation de la vie après l’accouchement. Dans tous les cas, nous verrons enfin notre maman. Et elle prendra soin de nous.
Le petit non croyant
Maman ? Tu crois à une maman ? Et pourquoi pas le père Noël ? Une maman !!!Et qui est-elle ?
Le petit croyant
Elle est tout autour de nous. Nous vivons en elle et par elle. Sans elle, nous n’existerions pas.
Le petit non-croyant
C’est le top de la confusion ! Je n’ai pas vu le moindre bout de maman ici. La conclusion finale est qu’il n’y en n’a pas !
Le petit croyant
Quelquefois, quand un calme bienfaisant apparaît, et surtout quand tu te tais, nous pouvons percevoir son chant. Nous pouvons aussi sentir comment elle caresse notre monde. C’est pourquoi je suis sur que c’est alors que la vraie vie commence.
Le petit non-croyant
            Bon , tu veux que je me taise, ok, je me tais, on va voir ce qu’on entend !
Le petit croyant
            Tu fais des confusions de sens, fais gaffe ! on appelle cela être insensé !
            Mais tu as raison, taisons-nous….
 
Silence
Puis une maman qui chante
 
 
 
Chant Je viens vers toi

 
 
Histoire 2 : « vous n’avez qu’un Père et vous êtes frères »
 
Scène d’école.
Tableau, plusieurs élèves en classe
 
Un élève au tableau
1x6 six
2x6 douze
3x6… euh 18
4x6… euh vingt euh quatre
5x6 trente
6x6 trente six
7x6 euh… euh
 
Instit
            Non, ça ne coule pas, vous ne savez pas vos tables
            Prenez vos cahiers de texte, tous…
            Pour demain, vous devrez savoir la table de 6 par cœur.
Les élèves
            Pfff… c’est trop difficile
Une élève
            C’est clair !
Instit
            Faisons un peu de géographie …
            A quoi l’on peut reconnaître le moment où la nuit s’achève et où le jour commence ?
            Toi, va copier les réponses de tes camarades.
Un enfant
            C’est au moment où on voit le dernier rayon de soleil à l’horizon et qu’on voit la ligne verte ?
Instit
            Ça c’est de la légende , non, ce n’est pas ça … et tu n’as pas écouté, c’est quand le jour se lève..
Un autre enfant
            Quand on sait reconnaître un chien d’un loup…
Un autre enfant
            C’est quand on voit le premier rayon de soleil arriver
Instit
            Non
            Qui a une idée ?
            (lumière dans la salle !)
            prévoir plusieurs personnes qui donnent des réponses
            « c’est quand on entend les oiseaux chanter »
            « c’est quand le coq de mon voisin se met à chanter »
            « c’est quand le lampadaire s’éteint »
Instit
            Non, non… c’est lorsqu’en regardant le visage de n’importe quel homme, tu reconnais ton frère ou ta
sœur. Jusque là, il fait encore nuit dans ton cœur…
vous savez… j’ai compris cela
Sur un sentier raide et pierreux, en vacances, j'ai rencontré une petite fille qui portait sur son dos son jeune ne frère.
« Mon enfant lui ai-je dit, tu portes un lourd fardeau. »
Elle me regarde et dit :
« ce n'est pas un fardeau, Monsieur c'est mon frère. »
            (silence)
            Bon, allez ,c’est l’heure de la récré…
Elèves x et y restent dans la classe
Ils parlent ensemble du film ou d’un jeu ou d’une émission…     
 
Eleve x
            Ecoute, au fait NN est toujours t(a)on meilleur(e) ami(e) ?
Eleve y
            Oui, pourquoi ?
Eleve x
            Il faut que je te raconte comment il s’est conduit…
Eleve y
            Attends, attends …
            (et il sort de son sac 3 tamis de plage)
            est-ce que ce que tu vas me dire passe à travers les trois tamis ?
Eleve x
            tu me prends pour un bébé ou quoi ? et on n’est pas à la plage
Eleve y
            le premier tamis, c’est celui de la vérité ? l’histoire que tu veux me dire est-elle vraiment vraie ?
Eleve x
            non, c’est MMM qui me l’a dit et c’est FFF qui lui a raconté .. ; et …
Eleve y
            Bon le tamis vérité …
            Voyons le deuxième… la bonté
            Est-ce que l’histoire que tu veux me raconté, est-ce que c’est bon pour mon amie et moi ?
Eleve x
            Euh non, ça te concerne et si tu savais…
Eleve y
            Oui, mais si ce n’est pas bon, et sans doute pas vrai, je ne veux pas t’entendre…
            Voyons le troisième tamis ; est-ce que c’est utile , constructif, ce que tu veux me raconter…
Eleve x
            Euh … non, pas forcément utile…
Eleve y
            Alors si ce n’est pas forcément vrai, pas forcément bon ni utile, je ne veux pas entendre l’histoire sur mon amie… Mais tu sais, toi aussi , tu es mon amie…un peu comme un frère… et on peut avoir plusieurs amies ou copains ou relations sans que ça gène les autres…
 
(sonnerie)
Instit(e)
Je vais rendre les bulletins…Toi, oui, Toi oui, ça va, lui …
Ah lui …
En maths complètement nul, ne sait pas additionner, il dit que son Père et lui ne font qu’un !
Et ne sait que multiplier.
Il ne sait compter que un à la fois.
En chimie, il ne fait pas les expériences demandées, dès qu’on a le dos tourné, il change l’eau en vin.
Sport : ne sait pas nager.
Conduite : fâcheuse tendance à fréquenter les pauvres, les étrangers, les lépreux….
Jésus , Zéro ! !!! ce n’est pas comme ça que tu vas réussir
 
Chacun reçoit un visage
Mettre des noms d’ami(e)s de copains, de relations
Défilent tous les visages des personnes impliquées dans la paroisse, tous les enfants du caté et de St Joseph
 
 
Chant : S’il me manque l’amour
Je peux faire cent fois le tour de l’univers
Et apprendre l’hébreu, à l’endroit à l’envers
Je peux parler de tout, tenir la vérité
Dévoiler des mystères, tout voir du passé !
S’il me manque l’amour, L’amour et sa confiance ,
S’il me manque l’amour,
L’amour qui prend patience
 
S’il me manque l’amour,
Je ne suis rien !
 


Je peux suivre la loi et ses enseignements,
A la lettre, écouter tous ses commandements,
Je peux crier ma foi aux cailloux du désert
Ou planter des forêts au milieu de la mer,
S’il me manque l’amour, l’amour et ses blessures
S’il me manque l’amour, l’amour qui transfigure
 
Je peux tout sacrifier, donner jusqu’à ma vie,
Partager tous mes biens, aux mendiants, aux petits,
Je peux croire en demain, aux moissons du bonheur,
Et me battre aujourd’hui pour un monde meilleur !
S’il me manque l’amour, l’amour et sa justice,
S’il me manque l’amour ,l’amour qui rend service !


 
 
 
Histoire 3 : ‘toi qui est passé à travers les épreuves, confirme tes frères ! »
 
A la maison
Une table et des enfants qui font leurs devoirs
La maman est là
 
Elève primaire
6x1 6
6x2 12
6x3 18
6x4 euh… 24
6x5 30
6x6 36
6x7 ....oh, ça coince toujours là ! j’en ai marre
vivement que je sois au collège pour que je n’ai plus les tables de multiplication
 
Elève college
To be , I was, been
To go, I went, gone
To have, I Had, Haven
… j’en ai marre des verbes irréguliers…vivement que je sois au lycée
Elève Lycée
E0= Mc2 c’est la formule de l’énergie inerte la relativité…
Mais tout corps est inclus dans un référentiel sans cesse en mouvement
Donc en fait, il faut dire que E égal mc2 mais multiplié par racine de 1 moins béta 2 sur racine de 1 plus béta deux avec béta… oh…
Vivement que j’ai mon métier (dire le métier) , je serai tranquille…
 
La maman
Moi, je connais une petite souris.
Un jour elle a demandé à Dieu d’être chat, parce qu’elle avait peur du chat
Alors Dieu l’a fait chat
Mais le chat avait peur du chien
Elle a demandé de devenir un chien
Alors dieu l’a fait chien
Mais le chien avait peur de l’homme et il devait obéir aux ordres du chasseur
Alors, il a demandé à Dieu d’être chasseur
Mais le chasseur avait peur de sa femme quand il rentrait crotté et bredouille
Alors la petite souris devenue chat puis chien puis chasseur demanda à Dieu de devenir femme
Mais la femme, en rangeant vit une petite souris et a eu très peur
Alors la femme demanda de redevenir une petite souris et se contenta d’être déjà cela.
 
Les trois enfants avaient écouté
 
Les trois
Oui mais maman, c’est trop dur, on n’y arrive pas
Et c’est jamais fini, des problèmes, on en a toujours !
 
La maman
Vous en aurez toute la vie… des problèmes, des devoirs, des épreuves… même quand on est grand
A vous d’apprendre à aller au delà
Bon , venez là.
Prenez chacun une casserole , mettez de l’eau et faites bouillir l’eau…
L’élève du primaire
Mais c’est pas encore l’heure de manger… et nos devoirs.
Si je ne sais pas combien font 6x7, je vais me faire gronder
 
L’élève collégien
Ça fait 56, espèce de nul !
L’élève lycéen
42 les tiots !
faisons ce que maman nous demande
(petit temps)
l’élève primaire
et ça bout maman !!!
la maman
tiens prends cette carotte et mets là dans l’eau bouillante
toi, prends cet œuf
et toi, prends ces grains de café.
On va travailler 20 minutes et on revient…
Voix off
20 minutes plus tard
La maman
Venez
(elle met la carotte dans un plat, puis l’œuf dans un autre plat puis le café dans un bol)
qu’est-ce que vous voyez
les trois enfants
une carotte, un œuf et du café
la maman
prend la carotte
l’enfant primaire
elle est toute molle
la maman
prend l’œuf et brise la coquille
l’enfant collégien
il est devenu dur, l’œuf
la maman
goutte
l’enfant lycéen
c’est un bon café !
mais qu’est-ce que ça signifie , maman ?
La maman
Les trois objets ont bien fait face à la même adversité
Les 3 enfants
Oui , maman
La maman
Chacun a réagi différemment.
La carotte est arrivée forte et dure, mais après avoir été soumise à l’eau bouillante, elle s’est ramollie et est devenue faible.L’œuf était fragile. La coquille mince protégeait le liquide. Mais maintenant il est devenu dur à l’intérieur.
Les grains de café étaient uniques. Dans l’eau bouillante, ils ont changé l’eau.
Comment es-tu, face à l’adversité ?aux épreuves ?
Le lycéen
Je comprends : si je suis carotte, je suis fort, solide, mais au cours des épreuves je perd de ma force dans l’adversité ?
Le collégien
Est-ce que je suis un œuf fragile, mais après les épreuves mon cœur est dur et fermé ?
L’élève en primaire
Ou bien le grain de café qui donne son arôme et transforme la situation …
La maman
Dans les épreuves, donne du sens et ça ne sert pas à grand chose de maudire les épreuves , de vouloir être ailleurs, ou de devenir plus mou ou plus dur que vous êtes… devenez doucement vous mêmes…
 
Chant : une lampe sur mes pas ou Encore combien de temps et chacun reçoit une carte avec des conseils
 
 
Histoire 4 : « je reconnais le prodige, l’être étonnant que je suis ! »
 
Une voix A
Une femme était dans le coma et se mourait.
Elle eu l’impression qu’on l’amenait au ciel
 
Voix de Dieu
            Qui êtes-vous ?
Femme
            Je suis la femme du maire
Voix de Dieu
Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la femme, mais bien qui vous êtes
Femme
Je suis la mère de 4 enfants
Voix de Dieu               
Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la mère, mais bien qui vous êtes
Femme           
Je suis directrice d’école.
Voix de Dieu
Je ne vous ai pas demandé votre profession, mais qui vous êtes.
Femme           
Je suis chrétienne
Voix de Dieu
Je ne vous ai pas demandé votre religion : j’ai demandé qui êtes vous ?
Femme
Je suis celle qui est allée à l’église tous les jours, prie trois fois par jour et donne de l’argent pour les
pauvres et malheureux
Voix de Dieu
Je ne vous ai pas demandé ce que vous avez fait mais qui vous êtes
Puisque vous ne savez pas qui vous êtes , vous avez échoué, je vous renvoie sur terre
 
Voix A
Elle guérit de la maladie et devint elle même
 
Chant : caillou blanc
Chacun reçoit un caillou blanc ????
 
 
 
 
Histoire 5 « le Christ en nous »
 
Un vieux moine assis dans un fauteuil en pleine méditation ou semi sommeil
Une dame et un prêtre (en soutane) arrivent pratiquement ensemble
 
Voix off : si soutane
            Du temps de l’ancien Bon Dieu
Le prêtre Louis
Vous venez consulter le frère Parfait
La dame Enza
Oui, oui, et vous aussi, vous avez des soucis mon père
Le prêtre Louis
Certes, mais qui n’en n’a pas mon enfant
La dame Enza
Après vous
Le prêtre Louis
Je n’en ferai rien
Frère Parfait Jean-René
Entrez tous les deux , vous faites bien du bruit, je ne peux plus me concentrer.
De quoi s’agit-il ?
La dame Enza
Je viens vous voir. Plus rien ne va dans la famille, les enfants n’écoutent plus, chacun ne pense qu’à lui, a toujours raison… Notre belle unité familiale est en train de valser en mille morceaux. Plus personne ne vient nous rendre visite.
Le prêtre Louis
Et bien moi, c’est pratiquement la même chose
Les chanteurs ne savent plus chanter le grégorien de façon juste, les enfants n’apprennent plus au caté,… J’y perd mon latin. Plus personne ne vient dans nos églises.
La dame Enza
Je demande ce que j’ai fais au bon Dieu pour mériter cela.
Le prêtre Louis
Avons-nous commis un péché ?
Frère Parfait Jean-René
            Oui, tous les deux et vos communautés de vie respectives
La dame Enza et le prêtre Louis
            Ah bon, et lequel frère Parfait ?
Frère Parfait Jean-René
Un péché d’ignorance…Chez vous et autour de vous, l’un de vous est le Messie déguisé et vous n’en
savez rien.     Mais maintenant laissez moi méditer en paix…
            (il se redort… on entend quelques ronflements)
 
la dame et le prêtre cheminent et on entend leur réflexions respectives
quand l’un ne parle plus, il ne bouge plus non plus, arrêt sur image
 
le prêtre Louis
            quoi, le Messie est revenu sur terre et il ne m’a pas informé, moi !
            et comment se fait-il que je n’ai pas réussi à le reconnaître ?
La dame Enza
            Quoi, alors que je fais un rosaire chaque jour, le Messie se cache de moi.
            Et pourquoi ? je lui ferai moins de mal que lors de son premier passage sur terre…
Le prêtre Louis
            Et qui est-il ? Mlle Le Lonbec, celle qui chante tellement haut que personne n’arrive à suivre ? le
sacristain de l’église St Georges ? Oh non, trop de défauts celui là : il dort pendant mes sermons, ne
donne jamais à la quête… ça pourrait être le petit Charles Edouard, mais depuis que je l’ai vu mettre son
doigt dans le nez en plein Ave maria !!!
La dame Enza
            Le Messie … qui cela peut-il être… Oh pas mon mari ; ça fait vingt six ans qu’il laisse toujours trainer
ses chaussettes et qu’il ronfle terriblement chaque nuit… Ni mon fils Charles Edouard : le jour où il
rangera sa chambre, lui, et quand il participera aux tâches collectives…
ouf, ça ne peut pas être une fille, le Messie, parce que sinon, ce pourrait être ma belle sœur…. Toujours
à jacasser sur tout le monde et n’importe quoi… Ni ma fille : « maman, tu étais belle quand tu avais mon âge ? »  elle m’a demandé cela la fois dernière… cette petite chipie que j’aime de tout mon coeur
à moins que, à moins que…
Le prêtre Louis
            Frère parfait a dit qu’il s’était déguisé…
            Et si les défauts de l’autre était un déguisement ?
La dame Enza
Et si le messie se déguisait … alors il pourrait être une femme ou même mon mari ; là il y a de quoi se déguiser…
Le prêtre Louis
            Je vais en parler à toute la paroisse… Le Messie est parmi nous et nous ne le savons pas
La dame Enza
            C’est ce que je veux dire à toute ma famille
La dame Enza et le prêtre Louis
            On va tout faire pour traiter chacun avec respect et considération…
Voix off
            Un an plus tard
La dame Enza
Après vous
Le prêtre Louis
Je n’en ferai rien
La dame Enza
            Je vous en prie
Le prêtre Louis
            Non, non…
Frère Parfait Jean-René
            Mais qu’est-ce que c’est encore que ce bruit, en pleine méditation…
            Entrez tous les deux…
La dame Enza et le prêtre Louis
            Vous aviez raison
La dame Enza
            Et depuis que chacun se dit « c’est peut-être lui ou elle le Messie ? » la vie a repris son cours dans la
famille et tout le monde vient nous voir
Le prêtre Louis
            Et depuis que chacun se dit « c’est peut-être lui ou elle le Messie ? » la vie a repris son cours dans la
paroisse, les chants résonnent à nouveau dans nos églises, nous avons plaisir à nous rencontrer…
frère Parfait Jean-René
            eh bien, qu’avez vous à me déranger en pleine méditation
            rendez grâces au Seigneur et n’oubliez jamais cela…
 
 
puis chant : jeunes et vieux ou quand les voix sont mélangées ou les deux
 
Histoire 6 : « Dieu nous donne des noix, mais ne les ouvre pas à notre place »
 
Un comptoir, plusieurs étagères avec des sachets.
Des petits en blanc qui courent partout. Une affiche : « tout ce que vous désirez »
 
Une voix A
Une femme dormait et rêvait…
Elle eu l’impression qu’on l’amenait au ciel
Chantal
Bonjour qu’est-ce que vous vendez ?
Un ange au comptoir Hortense
Tout ce que votre cœur désire
Chantal
C’est sûr ?
Un ange au comptoir Hortense
Oui, oui, tout ce que votre cœur désire
Chantal
Alors je désire la paix de l’esprit et l’amour
Un ange au comptoir Hortense
Oui
Chantal
Le bonheur et la sagesse…
Un ange au comptoir Hortense
Oui
Chantal
La libération de toute crainte
Pour moi, la famille
Un ange au comptoir Hortense
oui
Chantal
Mais pas que !
Pour le monde et la terre..
Un ange au comptoir Hortense
Euh… il y a une petite erreur ma chère.
 
Oui, parce qu’ici nous ne vendons pas de fruits
 
Mais seulement des graines de semences
 
 
Musique un jardin extraordinaire de Trenet
 
 
 
Histoire 7 « c’est un jardin extraordinaire »
On frappe
Marie Jo
Oui, entre XX, je t’attendais. Tu as un peu de temps libre aujourd’hui ?
Annick
Oui, je me suis rendue disponible. Si tu savais comme je suis impatiente de voir ton jardin !
Marie Jo
On va devoir y entrer par un chemin de terre et… le problème, c’est qu’il est un peu caillouteux, est-ce que çà va aller pour toi ?
Annick
 Ne t’inquiète pas ! Il paraît que tu cultives bio ?
Marie Jo
J’essaie surtout d’utiliser au mieux les ressources que donne la nature. Tu vois par exemple, cette année j’ai crée un jardin à l’ancienne en associant des fleurs et des plantes aromatiques aux légumes – disons que je joins l’utile à l’agréable et je suis assez satisfaite du résultat.
Annick -
 C’est vraiment une bonne idée et le résultat, c’est quoi ?
Marie Jo
Regarde     
Annick -
Ma…gni…fique !! Toutes ces couleurs ! le vert des légumes, marié au bleu, au rouge, au jaune des fleurs… c’est de toute beauté. Mais, dis moi, c’est un vrai arc en ciel ton jardin !
Marie Jo -
Tu ne peux pas mieux parler… oui, un arc en ciel ! Il y a ce côté esthétique et l’avantage d’associer légumes, fleurs et plantes aromatiques permet une bonne productivité avec une récolte de qualité, encore faut-il trouver les bonnes associations !
Annick
 Les bonnes associations !
Marie Jo -
Oui, parce que tu n’as jamais entendu parler de compatibilité et d’incompatibilité dans les légumes ?
Annick
non, pas vraiment ! Explique-moi
Marie Jo -
Par exemple, tu as une bonne compatibilité en associant le poireau avec la carotte ou la tomate avec le navet ou encore la tomate avec les fraises – ce sont des plantes amies. Par contre, si tu associes les tomates avec les haricots ou le poireau avec l’ail ou la pomme de terre avec la carotte ou l’oignon, tout végète et le rendement sera mauvais. Les fleurs, les plantes aromatiques jouent aussi un rôle important pour un bon équilibre du jardin ; en les associant aux légumes, elles contribuent à lutter contre les maladies, les parasites. Il y a ainsi un bon équilibre. Tu sais à quoi çà me fais penser tout çà ?
Annick
Non !
Marie Jo -
 çà me fait penser à l’Eglise. Avec ses compatibilités et malgré ses incompatibilités, l’Eglise reste belle comme ce jardin avec ses couleurs, ses alliances. Enfin, compatibilité ou incompatibilité, çà ne va pas nous empêcher de faire une bonne soupe à légumes, n’est-ce-pas XX ?
et si on ramassait ensemble les fruits et légumes pour faire la soupe ?
 
 
on donne des fruits et légumes aux uns et aux autres…
qu’est-ce qui pousse comme paix et solidarité autour de vous ?
 
 
 
 
 
Histoire 8 le don de soi
Des enfants qui jouent aux billes ou balle comme au début, jardin public, des personnes assises
Bruitage
 
Alice qui s’arrête de jouer
Tu sais pas
Enfant 4
Quoi ?
Alice
Eh bien, jules…
Jean-Benoit qui arrive
Il est à l’hôpital, c’est mon copain depuis la maternelle
Alice
Maman dit qu’il a sauvé sa sœur.
Enfant 4
Quoi ? comment ?
Alice
Sa sœur, elle est aussi à l’hôpital…
Jean-Benoit
Oui, elle a la même maladie que Jules il avait au même âge
Même que j’allais le voir tous les jours et lui apportait des dessins de la classe et des jouets
Mais il fallait les traiter, pour que jules, il puisse jouer avec dans sa bulle
Enfant 4
Oui, c’est un maladie rare, une maladie généralitique, j’ai entendu cela
Alice
Génétique
Jean-Benoit
Et jules , eh bien, son corps il a trouvé le bon truc
Et jules, il adore sa petite sœur !
Alice
Oui, c’est cela et c’est pour ça que maman, elle dit que Jules, il a sauvé sa petite sœur…
Il a donné son sang pour elle. Il a dit « ok ! » au médecin
Jean-Benoit
C’est le médecin qui lui a demandé. Mais jules, il m’avait dit qu’il avait peur d’aller à l’hosto…
Pourtant il en a vu d’autres pendant 4 mois !
Alice
C’est pour ça que maman, elle aime bien jules…
La maman de jules a dit que pendant qu’on prenait son sang, jules il s’est tourné vers le médecin pour demander : « dîtes, docteur, quand est-ce que je vais mourir ? »
(silence)
Jean-Benoit
je comprends pourquoi il avait peur cette fois ci !
les 3 enfants
mais trop fort, jules !
 
Enfant 4
eh, voilà Monsieur le curé
le curé Louis (si soutane, le même que tout à l’heure…)
bonjour les enfants, vous jouez bien , vous allez bien
les enfants
oui Monsieur le curé ! bonjour Monsieur le curé !
le curé Louis se tournant vers les adultes
ce sont vos enfants !
comme ils sont bien éduqués ! chapeau les parents
les adultes présents là, confus
oui, oui, merci …
le curé
qui va au catéchisme ?
un enfant Jean-Benoit
c’est quoi maman, le catéchrisme ?
la maman Sabine
c’est les équipes caté, avec tes copines, mais oui, là où vous chantez et vous amusez en apprenant …
un enfant Enfant 4
c’est là où je suis content d’aller ?
un papa Eric
et où je dois te forcer au départ, mais quand tu reviens, t’es heureuse…
les enfants
oui, Monsieur le curé, on va au caté
le curé Louis
on dit catéchisme… et de mon temps à moi, on ne s’y amusait pas !
mais autres temps, autres mœurs !
un enfant Enfant 4
il parle compliqué ce curé là
l’adulte Monique
oui, oui, mais chut
le curé
je peux voir si vous êtes au point sur la première leçon
qu’est-ce que Dieu ?
un adulte Monique
« c’est un pur esprit… » oui, on a appris cela dans le temps…
mais poser des questions d’aujourd’hui, Monsieur l’abbé
le curé, un peu embêté, cherchant
Bon, les enfants, à quels signes les autres savent que vous êtes catholiques et ami de Jésus ?
Les enfants, pas de réponse
            (Silence)
Le curé
Bon, je renouvelle la question
 les enfants, à quels signes les autres savent que vous êtes catholiques et ami de Jésus ?
Les enfants avec les parents inquiets
            (silence)
le curé
bon, une dernière fois, et je vais vous aider
à quels signes les autres savent que vous êtes catholiques et ami de Jésus ? (il fait un beau signe de croix)
les adultes essayent de tricher
si.. ; gne de croix…
un enfant Jean-Benoit
l’amour monsieur le curé
le curé bafouillant en refaisant un signe de croix
euh, beuh, euh…
euh, oui… c’est cela, bravo les enfants
 
Chant
Comment ne pas te louer
 
 
 
 
 

Article publié par ste barbe paroisse • Publié Mercredi 10 octobre 2012 - 16h20 • 1941 visites

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 2 avril
2 avril 2017, 5éme dimanche du Carême, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Europe, le pape François y croit
Le pape François a apporté, vendredi 24 mars 2017, un soutien appuyé au processus européen,...

Homélie du dimanche 2 avril
Cinquième dimanche de Carême

Mieux habiter l’espace
« Mieux habiter l’espace », thème de la quatrième méditation pour le Carême 2017, à...

« Pour que vive le livre » déclaration de Mgr Bernard Ginoux
À L’OCCASION DU SALON DU LIVRE 2017, DÉCLARATION DE L’INSTANCE LIVRE Tandis que s’ouvre le...

Haut de page